Luxemburg30. April 2021

Déclaration du Parti Communiste Luxembourgeois (KPL)

1er mai - Journée internationale de lutte des travailleurs

La crise de la santé a aggravé la crise économique capitaliste et entraîne de graves conséquences pour la vie sociale, les travailleurs et les retraités. Toute une série de problèmes qui existaient auparavant sont devenus plus visibles en raison de la crise sanitaire, notamment la pénurie de personnel de santé. Des dizaines de milliers de salariés ont été les premières victimes de la crise, car ils ont été contraints au chômage partiel et ont subi d'énormes pertes de salaire et de pouvoir d'achat pendant des mois.

- Le KPL demande que tout soit fait pour éviter que les conséquences négatives de la crise sanitaire ne soient répercutées sur les salariés et soutient les syndicats dans leurs actions.

- Le KPL demande que tous les travailleurs à temps partiel soient payés à 100 % de leur salaire au lieu de 80 %.

- Le KPL réaffirme sa solidarité avec les travailleurs qui luttent pour le maintien des emplois et pour le plein respect des conventions collectives conclues.

- Le KPL exige une aide publique adéquate pour les petites entreprises qui sont en difficulté sans qu'elles en soient responsables.

- Le KPL exige que les entreprises qui licencient des travailleurs soient exclues des subventions publics ou qu'elles doivent rembourser les subventions publics déjà reçus.

- Le KPL demande que les héros du secteur de la santé, du nettoyage, du commerce, de la sécurité, etc. ne soient pas seulement applaudis mais qu'ils reçoivent immédiatement la reconnaissance nécessaire pour leur travail, de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail.

- Que des mesures urgentes soient prises dans la lutte contre la pauvreté, le chômage et la pénurie de logements.

- Le KPL exige que 50 000 logements locatifs publics soient construits dans les dix ans à venir afin de surmonter la pénurie de logements.

- Le KPL soutient la lutte des syndicats pour une réduction du temps de travail avec compensation salariale intégrale et demande l'introduction légale de la semaine de 35 heures.

- Le KPL défend le renforcement du pouvoir d'achat et exige l'ajustement immédiat des allocations familiales à l'inflation, des réductions d'impôts pour les salariés et une augmentation du salaire minimum à 14 euros par heure.

- Le KPL demande que tous les projets d'armement soient arrêtés et que ces fonds soient utilisés pour des projets sociaux afin de surmonter la crise sanitaire.

- Le KPL demande une redistribution du haut vers le bas à court terme et l'introduction d'un impôt sur la fortune et d'un impôt sur les successions pour les super-riches et d'un impôt Corona pour les entreprises et les sociétés financières afin de combattre les conséquences négatives de la crise. Une taxe Corona de 5 % sur les dépôts des  «Fonds d'invertissement spécialisés» représenterait 30 milliards d'euros de recettes supplémentaires pour le seul État.

* * *

Le KPL soutient la manifestation de l'OGBL du 1er mai à Esch/Alzette et appelle tous ses membres et sympathisants à y participer.

Le Comité exécutif du KPL