Kultur

Neuester Eintrag : 11. Oktober.

On n’a pas tous les jours vingt ans… même à la Galerie Hessler

C’est le moins qu’on puisse dire, puisque – personne ne l’ignore – on n’a effectivement pas tous les jours vingt ans. Et, bien conscient que ça n’arrivera plus jamais à sa galerie (1), monsieur Frédéric Hessler a décidé d’en fêter le 20ème anniversaire avec une exposition unique, digne de l’occasion, en un festival d’oeuvres de deux bonnes douzaines d’artistes renommés. Inutile de vous dire, amis lecteurs, que l’ultra-grande majorité d’entre eux jouit d’une renommée internationale. Mais en outre, quelques-uns (...)

>> mehr

Marie-Pierre Trauden-Thill nous ramène du Paraître vers l’Être

«Vom Schein zum Sein» intitule en effet Marie-Pierre Trauden-Thill sa dernière exposition en date. En conviendrons-nous après avoir été la visiter? Une fois de plus, mon amour de l’art et le temps libre que m’offre mon état de retraité, modeste compensation aux inconvénients de l’âge, m’entraîne à me promener à Luxembourg ville, où j’aime écumer les musées et les galeries d’art dont je reçois les invitations. Et voilà pourquoi personne ne doit s’étonner de me retrouver en ce dernier samedi d’été à la Galerie (...)

>> mehr

Tsukimi-Moon Show place Clairefontaine

Notez, amis lecteurs, je m’en doutais un peu. Mais la perspective de rencontrer en personne l’un des plus remarquables photographes de notre époque m’amena ce vendredi 13 septembre à enfreindre ma vieille règle d’éviter les vernissages à succès aux expositions de photo, peinture ou sculpture et d’aller visionner les œuvres un peu plus tard en toute tranquillité. C’est que la Galerie Clairefontaine (1), a profité des premières fraîcheurs pré-automnales, ainsi que du Festival de la lune – Tsukimi – le 13 (...)

>> mehr

Deux femmes par-delà 4 siècles, ou une autre lecture d’«Artemisia - Un duel pour l’immortalité»

Ce titre qu’Alexandra Lapierre a donné à son livre annonce fort bien son sujet principal: l’affrontement entre Artemisia Gentileschi, sa vie durant, avec son père, le grand peintre Orazio Gentileschi. Moi j’entrevois toutefois, en le relisant aujourd’hui de manière plus approfondie près de vingt ans après l’avoir lu une première fois, un second aspect, dont je ne suis d’ailleurs pas sûr que l’auteure fût consciente. Sans jouer pour autant un rôle moteur dans l’ouvrage, il pourrait cependant en avoir avivé (...)

>> mehr

Maigret-Erfinder und Weltreisender

30. Todestag von Georges Simenon

Neue Bücher, neuer Film und Events weltweit, angefangen von seiner Geburtsstadt Liège bis nach Vietnam: Der Schriftsteller Georges Simenon ist 30 Jahre nach seinem Tod noch lange nicht vergessen.
An der Place Vintimille nahe dem Pariser Vergnügungsviertel Montmartre wird die Leiche einer jungen Frau gefunden. Todesursache: Ein Schlag mit einem schweren Gegenstand. Georges Simenon hat den Kriminalroman »Maigret und die junge Tote« im Jahr 1954 geschrieben. Der französische Regisseur Patrice (...)

>> mehr

In Saint-Raphaël kann es »perlen wie die Glitzer«

Ein Museum für den Volksschauspieler Louis de Funès

In der eleganten Küstenstadt Saint-Raphaël an der Côte d’Azur wurde am 29. Juli, seinem 105. Geburtstag, ein Museum für den auch heute noch überaus populären Schauspieler Louis de Funès eröffnet. Warum ausgerechnet Saint-Raphaël? »Wir waren die einzigen, die auf das Angebot der Familie, für ein solches Projekt ihr Archiv bereitzustellen, sofort positiv reagiert haben«, erklärte Bürgermeister Frédéric Masquelier. »Wir liegen auf halber Strecke zwischen der Filmfe­stivalstadt Cannes und Saint-Tropez, das (...)

>> mehr

Elina Brotherus, perles rares à la Villa Vauban

Voilà un bout de temps que le centre de Luxembourg-ville ne m’attire plus beaucoup, en fait depuis que travaux de tramway, voirie, terrassement et toutes sortes de constructions s’y taillent la part du lion, pour en faire un innommable bazar. Normal dès lors que mes incursions s’y limitent à de rares courses, ainsi qu’à l’une ou l’autre exposition. Il paraît que ça donnera avant la fin du siècle une capitale du 21ème siècle, en tout cas pour nos petits-enfants... Bah, loosse mer ons iwwerraschen! (1) (...)

>> mehr

Arthur Unger, le magicien de Merl

Tout n’est-il en fin de compte dû au hasard? Et c’est bien par hasard que je suis tombé sur Arthur Unger, cet étonnant artiste tant honoré et reconnu à l’étranger et surtout en Chine populaire, mais méconnu au Luxembourg et notamment par moi, qui ne vis pourtant qu’à 15 minutes à pied de son mystérieux repaire. Mi-atelier-mi-laboratoire, c’est dans ce pigeonnier haut perché en pleine verdure sur l’aire d’une ancienne ferme au bord de l’Alzette, où j’ai grimpé par un antique escalier, que cet (...)

>> mehr

»Weißer Zulu« und Anti-Apartheid-Sänger

Es gibt viele politische Lieder, aber wenige sind so einflußreich wie »Asimbonanga« von Johnny Clegg. Der in England geborene weiße Musiker sang in Südafrika gegen die Apartheid an – bis Nelson Mandela als freier Mann neben ihm auf der Bühne tanzen konnte.
Als junger Mann lernt der 1953 in England geborene Jonathan »Johnny« Clegg im südafrikanischen Johannesburg, irische und schottische Folksongs zu spielen. Dann erlebt er an einer Straßenecke einen Zulu-Musiker mit den traditionellen Liedern der (...)

>> mehr

Mokhtar El Amraoui : «Dans le tumulte du labyrinthe»

2019, année de la poésie? Et pourquoi ne le serait elle pas? Non, je ne rigole pas, car décidément, du moins en ce qui concerne mon petit cercle d’amis auteurs-poètes, 2019 est sur le meilleur chemin de se voir au moins proclamé année des doublettes. Après Émile Hemmen, qui nous sort à trois mois l’un de l’autre «Un boire sans soif» et «L’âge de la mémoire», voilà Mokhtar El Amraoui qui voit publier, quelques mois après son «Chante, aube, que dansent tes plumes!», par le même éditeur, son dernier-né, «Dans le (...)

>> mehr

-10 |...