Partenariats pour l’intégration interculturelle

Une information digne de ce nom

Cela fait déjà trois décennies que l’Asti cherche à aider, dans la mesure de ses moyens, les étrangers arrivés au Luxembourg dans l’espoir d’y trouver une vie meilleure. A quoi pouvait-on s’attendre de la part de l’Asti, en cette année du trentième anniversaire de sa création, si ce n’est à un autre projet destiné cette fois à aider plus particulièrement les immigrés des pays tiers. Car, si la grande majorité des immigrés au Luxembourg sont originaires de pays de l’Union européenne, il n’empêche que l’on observe, ces dernières années, l’arrivée d’un nombre, sans cesse croissant, d’immigrés en provenance de pays tiers.
Ayant constaté que pour le seul fait de ne pas être informés de leurs droits, ni de leurs devoirs, ceux-ci se retrouvent bien souvent dans des situations difficiles à gérer seuls, l’Asti a, une fois de plus décidé d’agir, afin de leur venir en aide en vue de leur intégration sociale et administrative.

C’est ainsi qu’a vu le jour le projet »Partenariats pour l’intégration interculturelle« , un projet financé (plus de 250.000€ sur trois ans) par le Fonds européen d’intégration des ressortissants des pays tiers (FEI) et par l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI) du ministère de la Famille.

Il comprend trois volets :

– le service info-migrants

– le service interprétariat interculturel

– le portail internet www.bienvenue.lu.

Pour mener à bien ce projet, l’Asti a établi des partenariats avec des associations d’étrangers extracommunautaires et des institutions luxembourgeoises. Ce partenariat est d’ailleurs toujours ouvert à ceux qui souhaitent également participer à ce projet.

Lors de la conférence de presse, Laurence Hever, responsable du service info-migrants, a expliqué qu’il a pour objectif principal de diffuser les informations relatives à la nouvelle loi sur l’immigration, plus particulièrement destinée aux extracommunautaires, qui est entrée en vigueur le 1er octobre 2008. Pour ce faire, l’Asti assure des permanences téléphoniques (lundi à vendredi de 9h à 11h au 438333-46 ou 438333-47) et par live-chat sur Internet (lundi et mardi de 14h à 17h/astipartenariat @asti.lu), organise des séances d’information pour ses partenaires, participe à des émissions et diffuse des spots à la radio, etc. (Infos : 438333-52)

Grâce au service interprétariat interculturel, un service destiné aux organismes socio-médicaux et administratifs du Luxembourg, l’Asti espère faciliter la communication entre ces immigrés et les organismes luxembourgeois. Mina Chini, responsable de ce service, a fait savoir que soit l’interprète se rend auprès de l’organisme soit, lorsqu’il y a urgence ou que sa présence n’est pas requise, il intervient par téléphone. A l’heure actuelle l’interprétariat peut se faire en 15 langues : albanais, arabe, créole capverdien, espagnol, éwé, lingala, mandarin (chinois), portugais, persan, pilipino, swahili, serbo-croate, russe, tchiluba, wolof, et l’Asti espère pouvoir également l’offrir prochainement en turc et en kurde. Elle a souligné que ces interprètes sont tenus au secret professionnel et à une charte déontologique, ce qui en garanti le professionnalisme et la confidentialité. Ce service est gratuit dans la limite des crédits disponibles et sous certaines conditions (infos : 438333-52).

Pour terminer, Edel Alvarez a expliqué le fonctionnement du site www. bienvenue.lu, sur lequel il est possible de trouver, en français et en anglais, tout ce qu’il faut savoir pour s’installer et s’intégrer au Luxembourg. Outre ce bilinguisme, il est possible de décharger des fiches d’information en 7 langues (albanais, arabe, chinois, espagnol, portugais, russe et serbo-croate) et la brochure de présentation du projet en 9 langues (albanais, anglais, arabe, chinois, espagnol, français, portugais, russe et serbo-croate).

En huit mois, le site a été visité par 3.260 personnes de 38 pays, la majorité d’Europe. (Info : 438333-61).

On ne peut que souhaiter bon vent à ce projet, et espérer qu’il ne s’achève pas aussi brusquement qu’un autre très bon projet de l’Asti : Go4lunch.

I.P.I

Ivano Iogna Prat : mercredi 17 juin 2009