Réouverture des Casemates du Bock

Après une remise en valeur et en sécurité générale, a eu lieu cette semaine la réouverture des Casemates du Bock au grand-public. En tout, les travaux ont duré 7 mois.

Avec plus de 100.000 visiteurs par an, les Casemates du Bock – et de la Pétrusse – sont la première attraction touristique de la capitale luxembourgeoise et témoignent du passé glorieux de la légendaire ville-forteresse. Inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ces galeries souterraines labyrinthiques taillées dans le rocher sont uniques au monde.

En 963 le Comte Sigefroi construisit sur le rocher du »Bock« un château fort, berceau de la ville. Au cours des siècles, de formidables enceintes furent érigées à l’ouest, ce qui n’empêcha cependant pas les Bourguignons de prendre la ville en 1443. Après cette date le Luxembourg passait dans des mains de princes étrangers pour 4 siècles environ. Les meilleurs ingénieurs des nouveaux maîtres (Bourguignons, Espagnols, Français, Autrichiens, Confédération Germanique) finirent par faire de la ville l’une des plus fortes places du monde, la »Gibraltar du Nord« . La défense était assurée par 3 ceintures fortifiées avec 24 forts et 16 autres puissants ouvrages et un extraordinaire réseau souterrain de 23 km de casemates pouvant à l’époque abriter non seulement des milliers de soldats avec leur équipement, des chevaux et une cinquantaine de canons, mais aussi des ateliers, cuisines, boulangeries, abattoirs etc.

Les premières casemates furent construites en 1644, sous la souveraineté des Espagnols. L’agrandissement des galeries souterraines longues de 23 km a été réalisé sous la direction de l’ingénieur militaire Vauban. Le système de défense s’étendait sur plusieurs étages et comportait des galeries creusées jusqu’à 40 m de profondeur. D’une superficie de 1.500 m², les casemates sont disposées sur plusieurs étages.

En 1867 la forteresse fut évacuée et dut être démantelée à la suite de la neutralisation du Luxembourg. Le démantèlement dura 16 ans. La superstructure du »Bock« , un ouvrage très important, fut rasée en 1875. Il était cependant impossible de faire sauter les Casemates sans détruire une partie de la ville. Les meurtrières furent murées et les entrées bouchées, de sorte qu’il nous reste aujour-d’hui 17 km de galeries, parfois en plusieurs étages. D’énormes escaliers s’enfoncent jusqu’à 40 m dans les parois des rochers. Inutile de dire que, pendant les guerres mondiales, les Casemates servaient d’abri et pouvaient protéger 35.000 personnes en cas d’alerte ou de bombardement. Les casemates n’ont été réhabilitées que plus tard, avant d’être ouvertes au public en 1933. Les ouvrages fortifiés ainsi que la vieille ville jouissent d’une renommée mondiale et ont été inscrites en 1994 sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Heures d’ouverture :

Les casemates du Bock sont ouvertes jusqu’au 31 octobre 2009 de 10.00 à 17.00 heures. Accès : Montée de Clausen, Luxembourg-ville.

Les casemates de la Pétrusse sont ouvertes jusqu’au 13 septembre 2009, de 11.00 à 16.00 heures. Accès : Place de la Constitution, Luxembourg-ville.

Prix : Adultes : 2 €, 1,80 € groupe (à partir de 10 personnes). Enfants (-14 ans) : 1,50 €. Visites guidées Casemates du Bock et Pétrusse sur demande : Au Luxembourg City Tourist Office, sur réservation. Durée et langue du guidage en fonction du client : 2 heures à 70 €. Tél : 4796 2709. guidages@lcto.lu

samedi 13 juin 2009