Peppange : Deux musées incontournables

Le Musée Rural et le Musée de Calèches

Le Musée Rural

Peppange, ce gros village qui domine la Vallée de l’Alzette, se situe dans le triangle Bettembourg, Roeser, Dudelange. Il possède deux Musées incontournables, le Musée Rural et le Musée de Calèches (Kutschemusee ).

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de visiter ces Musées, ils vous fascineront. Ils se situent à 200 mètres l’un de l’autre.

Les villages faisant partie de l’ère géographique du Roeserbann proposent un payage étonnamment plat, des ensembles habitables calmes, où ci et là vous découvrirez des fermes imposantes qui rappellent une période pendant laquelle le sud de notre pays était majoritairement agricole.

Le Musée Rural, aménagé dans une ferme datant de l’année 1849, a été fondé en 1999. Ce Musée a tout pour plaire, avec ses différentes sections mettant en scène la vie rurale. Ici, vous découvrirez les charrues, là les semences, ainsi que les récoltes, plus loin les machines agricoles. Machines qu’il est tout à fait possible de mettre en marche.
Jadis, le monde paysan n’était pas limité à la culture intensive, aux productions surhumaines, mais la majorité des agriculteurs s’occupaient de la culture d’épices et de plantes médicinales.

Le logis est organisé de telle manière qu’il est la digne photographie des habitats d’aurefois.

Dans les ateliers il est possible de se rendre compte du minutieux et pénible travail des anciens artisans.

Le Musée Rural de Peppange comprend un café, à l’ambiance chaude, et une aire de jeux. Durant l’automne et l’hiver, il est ouvert tous les dimanches de 14 à 18 heures.

Le café est ouvert tous les jours de l’année, en dehors du lundi.

A lire sur le monde rural : Les mutations dans le milieu rural aux »Pesses Universitaires de Caen« www.unicaen.fr/puc) ; Ainsi coule le sang de la terre de Henri Gerest aux »Publications de l’Université de Saint-Etienne« (publications@univ-st-etien ne.fr) ; Jaurès, paysan de Rémy Pech aux »Editions Privat« Les sillons d’un Creusois ( roman ) de Marcel Boucaud aux »Editions de la Veytizou« (www.editionsdelaveytizou. fr) ; Là-haut, tout est calme (roman) de Gerbrand Bakker aux »Editions Gallimard« (www.gallimard.fr) ; Les animaux de la ferme aux »Editions Rouge & Or« (dès 4 ans) ; Une seule terre pour nourrir les hommes (dès 10 ans) de Florence Thinard chez »Gallimard Jeunesse« (www.gallimard-jeunesse.fr). Un magnifique film vient de sortir en version DVD : Des grives aux loups d’après le roman de Claude Michelet, auteur rural par excellentce, chez »Koba Films Vidéo« (www.kobafilms.fr )

Aux amoureux de nature et de monde rural, nous conseillons de découvrir également les livres publiés par les »Editions de Terran« (www.terran.fr / info@terran.fr), ainsi qu’aux »Editions Plume de Carotte« (www. plumedecarotte.com)

Le Musée de Calèches

Au Musée de Calèches sont exposées une vingtaine de calèches. Parmi celles-ci, 6 calèches de la Cour Grand-Ducale. Les accessoires des calèches sont également exposés, comme des harnais, des malles, des lanternes, ainsi que des ustensiles utilisés lors des voyages et déplacements. Les responsables de ce Musée ont également organisé la reproduction de l’atelier du carrossier et l’historique illustré de l’évolution à travers les temps des véhicules hippomobiles.
En l’an 1900, la Cour Grand-Ducale possédait 63 calèches. Celles-ci se trouvaient aux châteaux de Walferdange, de Hohenburg et de Koenigstein. Dès les années 30, les calèches disparurent au profit des voitures automobiles.

La pièce la plus prestigieuse que l’on peut voir au Musée de Calèches est le grand Gala-Coupé, véhicule construit par Baptiste Thomas, établi à Paris. Dans le monde, on peut seulement voir un total de quatre calèches construites par ce maître incontesté, au Palazzo Farnèse à Piacenza, à Saumur et à Peppange.

Toutes les calèches montrées au Musée de Calèches de Peppange sont admirablement bien conservées. Au besoin elles ont été restaurées avec un savoir-faire étonnant.

En plus des calèches ayant appartenu à nos Souverains, on peut voir d’autres véhicules qui racontent le passé : la wagonette Phaetons, qui circulait dans notre pays au début du vingtième siècle. Il s’agit du véhicule paysan par excellence, servant aussi bien aux promenades qu’aux courses sur les marchés. Le Milord américain circulait dans les rues de New York. Ce véhicule était surtout utilisé par des médecins. La Landauer, callèche fabriquée par Herrmann Hofschulte à destination des berlinois. L’Omnibus, calèche postale.

La Berline, calèche de voyage de grand confort. La calèche à deux roues hollandaise mise en circulation pour la première fois en 1880. La Spider américaine, sortie des ateliers W & H Rowland à Philadelphie.

L’Ameland, calèche pour la neige et la glace, magnifiquement colorée par Otto Erelman vers 1850. La calèche pour enfants de Eindhoven aux Pays Bas.

La Bourdonaise d’Auvergne et la Jardinière de Grenoble clôturent cette collection unique.

Ce Musée est ouvert toute l’année sur réservation.
Peppange, ce sont deux Musées incontournables dont vous garderez des souvenirs inoubliables.

Adresses :

Musée Rural : 38, rue de Crauthem L- 3390 Peppange Tél : 51.69.99. email : contact@musee-rural.lu / www.mu see-rural.lu Tél du café : 52.66.18.

Musée de Calèches (Kutschemusee). 49 A, rue de Crauthem L- 3390 Peppange. Tél : 51.09.06.

Michel Schroeder

mardi 17 novembre 2009