Le »Musée Henri Tudor« à Rosport

Un Musée interactif présente les inventions du génie luxembourgeois

Au mois de mai de cette année a été inauguré un tout nouveau Musée dans notre pays : le »Musée Henri Tudor« , situé à Rosport. Le gros village de Rosport se trouve sur la Sûre, à quelques kilomètres d’Echternach. C’est une localité aux charmes indéniables, possédant un camping de première classe, dans un paysage très vert.

Le »Musée interactif Henri Tudor« , est apprécié par le public adulte, tout comme par le public des jeunes et des enfants.

Après avoir acquitté son billet d’entrée, le visiteur reçoit un appareil qui lui permettra de faire fonctionner certaines installations, une formule qui rend le Musée vivant.

Dès cet automne et ce tout au long de l’année, figurent au programme du »Musée Henri Tudor« , des visites guidées thématiques. Un programme principalement destiné aux classes scolaires de l’enseignement primaire, mais également aux classes du secondaire.

Les enfants, tout comme les adultes ont la possibilité d’être accompagnés par un guide. La vocation de ce Musée est d’être interactif, donc pédagogique et ludique en même temps, vivant et attractif. Il est possible de créer, en groupe, des circuits électriques, de partir à la recherche de Jumbo (une activité passionnante). Le livret pédagogique qui est distribué au début de la visite est à la fois cahier d’exercices, outil de travail et support.

Le »Musée Henri Tudor« est installé, sur trois étages, dans le bâtiment de l’Hôtel de Ville de Rosport, dans la demeure des Tudor.

Dans les premières salles du Musée sont exposées lampes à pétrole, photos, cartes postales, documents authentiques d’époque, recréant l’ambiance de nos campagnes au XIXème siècle.

Il est difficile d’imaginer la vie au quotidien, sans raccord au réseau électrique, sans éclairage grâce aux ampoules électriques, sans réfrigérateur, télévision, fer à repasser, machine à laver…

Si Henri Tudor n’avait pas eu le génie qui était le sien, notre vie serait sensiblement, voir très différente aujourd’hui.

Le savant Henri Tudor, grâce à ses inventions a fait progresser les travaux, ainsi que les connaissances dans le domaine de l’électricité et des accumulateurs. Les accumulateurs ont fait partie de son domaine de prédilection.

Henri Owen Tudor a vu le jour en Allemagne, en septembre 1859. Ce cadet de trois frères a fait ses études au Collège de Chimay, en Belgique, sa famille résidant alors à Macquenoise. Lorsque la famille Tudor regagna le Luxembourg, le jeune Henri bénéficia de l’autorisation de rester à l’internat du Collège de Chimay, ayant créé des liens d’amitié avec des élèves et appréciant les professeurs de cet établissement scolaire de bonne renommée. Il poursuivit ses études universitaires à l’Ecole Polytechnique de l’Université de Bruxelles d’où il sortit à l’âge de 24 ans, un diplôme d’ingénieur civil dans la poche.

Henri Tudor éprouva, très jeune, une grande passion pour l’électricité. Il a eu ses mentors en cette matière : son professeur de physique Ernest Rousseau, ainsi que son cousin Nikolaus Josef Schalkenbach. Il est évident que cette passion fut renforcée lors de l’exposition internationale d’électricité qui eut lieu à Paris en 1881. Personne ne peut dire si Henri Tudor se rendit à cette exposition, mais il est certain que la presse de l’époque en fit les larges éloges et que cette presse, l’apprenti ingénieur l’a eu entre les mains.

Rosport, ce que peu de gens savent, fut le haut lieu des expériences en électricité, expériences effectuées par Henri, son frère Hubert et le cousin Nikolaus, des doux dingues géniaux, des personnages intéressants et intelligents. Il finit par inventer une électrode à grande surface qu’il utilisa pour modifier les accumulateurs existants. Ce pas fut un grand pas de franchi, car il permit l’utilisation de l’accumulateur d’un point de vue technique et économique. Grâce à H. Tudor il fut possible d’emmagasiner l’électricité produite, afin qu’elle soit disponible lorsque nécessaire.

De nos jours, les accumulateurs sont omniprésents. Ils sont intégrés aux téléphones portables, ordinateurs portables…

La ville d’Echternach fut l’une des premières au monde à bénéficier de l’éclairage électrique public qui remplaça les réverbères à pétrole.

Henri Tudor épousa Marie-Madeleine Pescatore. Ils eurent trois enfants et vécurent dans cette résidence qu’ils firent construire et que les habitants de Rosport baptisèrent »d’neit Schlass« . L’inventeur, le savant, quitta ce monde, en 1928, suite à une intoxication au plomb, consécutive à ses différents travaux.

Le »Musée Henri Tudor« est ouvert toute l’année du mercredi au dimanche de 14h à 18h. Pendant les mois de juillet et août, il est ouvert tous les jours, sans exception.

Pour les groupes, il est toutefois possible de réserver des visites pour toutes les matinées et les après-midi de la semaine.

Le prix d’entrée a été fixé à 4,00 € pour les adultes. L’entrée est gratuite aux jeunes visiteurs jusqu’à l’âge de 16 ans. Le tarif pour les groupes et les classes scolaires est de 55,00 €.

Régulièrement des ateliers pour enfants sont proposés.
Pour toutes informations : Tél : 730066-206 Fax : 730066-900. info@musee-tudor.lu / www.musee-tudor.lu

L’adresse du Musée est la suivante : »Musée Henri Tudor« 9, rue Henri Tudor L- 6406 Rosport.

Michel Schroeder

mardi 20 octobre 2009